Culture

Le siège de La Mure

troisCroixEn 1580, lors des guerres de religion, La Mure connaît un siège douloureux.

Le Duc de Mayenne, Charles de Lorraine, assiège la cité protestante avec 9 400 hommes.

À l’issue de combats extrêmement meurtriers, 1 500 murois se réfugient dans la citadelle (située à l’emplacement de ce que l’on nomme aujourd’hui les Trois Croix). Manquant d’eau et de vivres, ils finiront par se rendre, après 37 jours d’un siège qui aura fait 1 200 morts.

Etape déterminante des 100 jours de Napoléon

napoleon01Le Pays de La Mure, c’est aussi le pays du coup de dés victorieux de Napoléon

En 1814, vaincu par les souverains coalisés, il avait été envoyé à l’Ile d’Elbe. Ne pouvant se réduire à l’exil, il débarque le 1 er mars 1815 à Golfe-juan. Il prendra la route à travers les montagnes pour gagner Grenoble et le Dauphiné.

Il arrive à La Mure le 7 mars au matin. Il est reçu triomphalement, de nombreux volontaires grossissent l’escorte. Il part ensuite pour Laffrey où il rencontre les troupes royales qu’il rallie à sa cause dans cette célèbre prairie au bord du Lac, peu avant le village : la « Prairie de la Rencontre ».

En savoir plus sur la Route Napoléon, cliquez ici

 

L’exploitation des mines de charbon

mineurEnfin l’histoire de La Mure est également et étroitement associée à la vie de la mine. Exploitées depuis le Moyen Âge, mais industriellement à partir de 1806, les mines d’anthracite ont donné du travail à une population que l’agriculture (en particulier l’élevage) et l’artisanat n’auraient pas eu la possibilité de retenir hors de l’attraction urbaine ; elles ont ainsi été le cœur de la vie économique du pays.

La fermeture des dernières mines au Villaret a eu lieu en 1997.

Le site minier souterrain La Mine Image, situé à La Motte d’Aveillans, continue aujourd’hui encore, grâce à une scénographie très travaillée et à la visite de galeries souterraines de faire honneur à la formidable épopée de l’exploitation minière en Matheysine.