La rue du Breuil, un axe de vie

placeMarktredwitz_miniLa rue du Breuil est l’artère majeure de la ville. Elle est tracée sur les fossés des remparts comblés vers 1620. Portion de l’actuelle RN 85, « le Breuil » est le théâtre des grandes heures de La Mure :

  • 1811 : naissance de Saint Pierre-Julien Eymard, fondateur de la congrégation des Religieux du Saint-Sacrement. Il y meurt en 1869 (actuel n°69 de la rue). Voir l’exposition à l’intérieur.
  • 1815 : Napoléon, fuyant l’Ile d’Elbe avec ses hommes, fait étape au sommet de cette rue le 7 mars, accueilli triomphalement par les édiles locaux et la population en liesse.
  • 1932 : le chemin de fer entre au cœur de La Mure et file vers Valbonnais et Corps. La bande pavée au centre de la chaussée évoque les rails démontés vers 1952.
  • 22 août 1944 : les Américains remontent le Breuil lors de la Libération de La Mure avant de délivrer Grenoble.
  • Le Tour de France a descendu ou remonté cette rue près de 30 fois, la dernière remontant au 14 juillet 2010.

A droite, la place de Marktredwitz témoigne les échanges scolaires entre La Mure et cette ville allemande depuis 1961. (Jumelage des deux villes en 1983).